ParlonsPo: La civictech au service des citoyens

0

L‘économie est en perpétuelle évolution. Preuve en est, 2017 marque le tournant d’une année encore plus portée vers le tout numérique et le tout digital. On assiste aussi de par l’émergence de cette économie qui tend à ubériser et numériser ses contemporains, a l’émergence de personnages, qui, comprenant les enjeux et l’intérêt de cette économie 3.0, savent en tirer profit en créant de nouveaux business.

Renouer le dialogue politique

Affirmant qu’il y a dix ans, le gouvernement était perçu comme la peste noire du monde de la technologie, Maxime Peyret Lacombe s’aperçoit que les communes disposent de ressources numériques limitées et que le lien maire-citoyen est souvent inexistant. Parti de ce constat, il décide de créer ParlonsPo, une civictech qui promeut un élan citoyen et démocratique allant dans le sens d’un contact plus privilégié entre les citoyens et ceux qui les dirigent. Cette révolution digitale permet aux villes de se moderniser en donnant à leurs citoyens la possibilité d’accéder à une nouvelle plateforme de dialogue.

Le principe de ParlonsPo est de renouer le lien entre les citoyens et leurs élus locaux en mettant à disposition une plate-forme de co-construction de l’espace public. Il s’agit d’une application mobile et d’une interface web comportant plusieurs fonctionnalités : suivre les actualités de sa ville, proposer des projets au maire, signaler un dysfonctionnement mais aussi consulter les données de sa ville. La plateforme propose d’autres fonctionnalités comme par exemple un tableau de bord pour les communes. Ce dernier permet aux maires de sonder ses citoyens et de visualiser les statistiques de sa ville pour prendre des décisions publiques facilement.

Une solution fédératrice

Ce jeune entrepreneur développe pour le moment son projet en partenariat avec des acteurs de la région Aquitaine. Ces derniers leur font partager leurs réseaux et l’oriente sur les villes auxquelles il est judicieux de s’attaquer en premier en fonction de leur taux d’endettement, de la densité de leur budget ou encore de la part de leur investissement consacré au numérique.

Coté développement, le créateur compte toucher 1.000 communes sur 3 ans ainsi que les populations moins sensibles au numérique en proposant d’autres solutions numériques plus adaptées pour sensibiliser durablement à une participation citoyenne. La startup souhaite pouvoir innover en permanence en proposant chaque année de nouveaux services innovants aux citoyens et, pourquoi pas un jour, s’attaquer à un nouveau marché européen.


Site internet: Parlons-po.fr

Ville: Bordeaux

Facebook: @parlonspo

Twitter: @ParlonsPo

Vous pourriez aussi aimer

commentaires

Loading...